Après de longues semaines séparés, les élèves de l’école Jules Verne ont enfin pu se retrouver et retrouver l’école “en vrai”. Bien évidemment, celle-ci a beaucoup changé, pour faciliter le respect des désormais célèbres mesures-barrière. Mais vous découvrirez dans cette article que ces nouvelles contraintes ne sont pas un nouvel obstacle supplémentaire à l’apprentissage pour nos chers enfants : à Jules Verne, la vie de l’école a repris complètement… encore mieux qu’avant ! 

Un retour... pas si facile !

On ne sait qui des élèves ou des institutrices étaient les plus excités à l’idée d’enfin se revoir après ces semaines à distance… Bien sûr, il y avait des échanges quotidiens entre chaque élève et son enseignante. Bien sûr, même pendant les vacances, le directeur appelait régulièrement chaque famille pour les soutenir et les encourager. Bien sûr, des moyens ont été trouvés pour réunir les classes et les équipes à distance… Mais on allait enfin pouvoir de nouveau échanger des clins d’œil, des sourires, des fou-rires, et être ensemble 8 heures par jour !

Cependant, il fallait auparavant mettre en place une organisation très stricte pour garantir la santé de tous.

D’abord, compter les forces vives

Il nous fallait une personne assez disponible et compétente pour organiser la reprise. Laurent, trésorier de notre association, s’est proposé pour mener à bien cette tâche.

Il a également été décidé que Cécile, l’institutrice des CP-CE, resterait à distance pour protéger les personnes vulnérables de son entourage tandis qu’Axelle serait présente physiquement à l’école. Il nous fallait donc trouver une personne capable d’accompagner la classe de Cécile physiquement pendant que celle-ci travaillerait à distance. Jean-Baptiste, étudiant en Sciences de l’Education, a été recruté en stage pour mener à bien cette mission.

Les nouvelles règles imposant une hygiène parfaite, il n’était plus envisageable de laisser les enfants faire le ménage dans l’école. La maman de Kaïvyna s’est gentiment proposée pour prendre le relai !  

Ensuite, aménager l’école

Notre priorité étant d’accueillir dès que possible tous les enfants à plein temps, Laurent et les institutrices ont réfléchi en amont à une procédure de préparation de l’école très détaillée : réorganisation de l’espace, des flux, panneaux d’affichage, marquage au sol, … ont permis d’accorder l’école aux nouveaux modes de fonctionnements respectant les exigences draconiennes de l’Education Nationale. 

Enfin, accueillir les élèves

Et le jour du retour à l’école est enfin arrivé le 14 mai… seuls 3 élèves sont venus ! Axelle était bien déçue, et Jean-Baptiste dépité. Chaque élève absent avait une bonne raison de ne pas venir : séjour chez un parent dont ils avaient été séparés pendant le confinement, panne de réveil, maladie, … Nous avons appris ce jour-là qu’on ne sort pas facilement de 2 mois de confinement, et qu’il fallait laisser à chacun le temps de reprendre le rythme.

Heureusement, le lundi suivant, tout le monde était là et les sourires étaient éloquents …

Et l’aventure repart de plus belle !

Alors que le confinement a été déclaré, de nombreux projets étaient en gestation. Certains seront repoussés à l’année prochaine. Mais d’autres ont déjà commencé à se concrétiser !

L’appropriation des nouveaux espaces

Si tout a été pensé avec soin par les institutrices, il n’en demeure pas moins que les changements d’organisation dans l’école sont importants. Les institutrices avaient pris soin de montrer des photos aux enfants la veille de la reprise, pour qu’ils puissent se familiariser avec ce nouvel environnement. Et les enfants ont enfin pu apporter dans leur classe tous les bricolages et décorations qu’ils avaient préparés à la maison pour fêter les retrouvailles.

La remise des uniformes

Les enfants les attendaient depuis très très longtemps, nous n’avons donc pas attendu. Dès lundi 25 mai, les enfants se sont vu remettre officiellement leur uniforme en présence des parents et de quelques bénévoles de l’association. Cerise sur le gâteau, chaque élève a pu recevoir, en plus de son uniforme, un petit sac contenant un masque en tissu, généreusement cousu par la maman et la grand-mère d’Emmy. 

Les couleurs de l’école Jules Verne sont maintenant fièrement portées par chacun !

 

L’aménagement du potager

Voilà un autre projet qui était très attendu ! Les enfants auraient dû semer des graines en mars ; ils ont finalement repiqué des plants en mai ! Pascale – ingénieure agricole et bénévole de l’association – avait tout préparé, espérant à raison que les portes de l’école ouvriraient avant l’été. Quelle joie de mettre les mains dans la terre, de prendre soin de ces petites plantes fragiles. Il faudra maintenant faire preuve de patience, pour les regarder grandir de semaine en semaine avant de pouvoir enfin en récolter les fruits !

Comme vous le voyez, l’aventure de l’école Jules Verne continue. Les liens avec les familles, les enfants, s’approfondissent. Les fruits de confiance en soi, de goût de l’école, de persévérance s’épanouissent dans nos élèves. Plus que jamais, nous avons besoin de chacun de vous pour que l’aventure perdure !

Si vous avez un peu de temps, et voulez participer à la vie de notre association, contactez-nous ! Nous avons besoin de bénévoles pour déjeuner avec les élèves, les aider dans leurs devoirs en fin de journée, les accompagner dans des activités de découverte du monde, des arts, des entreprises, …

Comme vous le savez, notre école ne reçoit pour l’instant aucune subvention publique. Nous avons besoin de votre soutien pour poursuivre et développer notre action au service du quartier prioritaire des Glonnières.