Conformément, à la demande du gouvernement nous avons fermé l’école. Notre corps professoral a préparé des cours adaptés à la situation pour permettre à nos élèves de garder la continuité pédagogique pendant la durée du stade 3. Leur créativité et capacité d’adaptation sont mises à contribution et l’aide du réseau Espérance banlieues est bien précieuse.

Il a fallu d’abord vérifier que chacune des familles ait un accès à internet pour recevoir tous les jours le travail nécessaire.

Nos objectifs :

-que les enfants continuent de recevoir une instruction de qualité et d’avancer dans l’acquisition de leurs connaissances,

-maintenir le lien avec la classe et l’école,

-soutenir les parents afin qu’ils ne se retrouvent pas dans un rôle de répétiteur de leurs enfants. On s’en rend bien tous compte depuis 2 semaines : maitresse, c’est un vrai métier !  

Les élèves ont emporté à la maison leurs manuels et cahiers, mais aussi du matériel de mathématique Singapour qui fait la force de nos méthodes, pour pouvoir manipuler et intégrer progressivement des concepts abstraits.

Ils ont aussi récupéré des livres pour s’occuper et des jeux d’éveil et de société, ce qui permettra aux jeux d’ écran de  prendre moins de place dans leur quotidien.

Puis les familles ont mis en place un lieu dédié au travail (ici le bureau de Kaïvyna, avec le panneau de Leila de Luart, nom de l’équipe dont elle est pilote, et le portrait d’un peintre sarthois Lionel Royer, étudié en classe).

Le lundi matin, le directeur envoie un enregistrement du  petit discours du rassemblement du lundi matin, un lien pour écouter la Marseillaise et un effort de la semaine choisi en concertation avec les institutrices. Les parents ont fait un excellent retour sur cet aspect qui a beaucoup plu aux enfants : ils sentent que c’est vraiment l’école Jules Verne qui continue, pas juste du soutien scolaire à la maison.

En plus du travail scolaire, d’autres activités sont organisées telles que des ateliers bricolage, du sport et des visites culturelles. Ainsi nos élèves continuent de bénéficier des spécificités de notre emploi du temps et les parents parviennent à occuper leurs enfants afin qu’ils ne tournent pas en rond. Ils iront par exemple bientôt visiter le musée Grevin… virtuellement bien sûr!

Après 2 semaines de travail, les enseignants se sont ajustés et trouvent des solutions pour ne pas trop peser sur les parents. Les souvenirs d’école sont loins et quelquefois difficiles.

Avant les vacances, la classe des CM, utilisait une nouvelle application « houseparty » qui a permis à toute la classe de se retrouver pour 1 heure de cours en video tous ensemble. Madame Axelle, qui avait quotidiennement les élèves au téléphone, a senti qu’ils avaient besoin de se retrouver en groupe pour mieux travailler et se motiver. Maintenant ils utilisent google meet grâce au matériel informatique offert par la fondation Auchan.

C’est le printemps ! 

Voici quelques unes des créations  des élèves qui permettent au printemps d’entrer jusque dans les appartements.  

Les semis de cerfeuil et de fraisiers de Latifa.

Petits élèves solidaires !https://youtu.be/zACAC_p9cjY

Mareme, Émie et Liam ont répondu avec entrain à la proposition d’envoyer dessins et messages aux hôpitaux par mail (lettrestunespasseul@gmail.com), grâce à la campagne #Tu N’esPasSeul   

Trouvez-les parmi les nombreux élèves des autres écoles du réseau.